Odysseus, Secteur 4

Zone de jeu de role basé sur Appleseed sur Second Life
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aven Renoir.... la déserteuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aven



Messages : 1
Date d'inscription : 11/12/2008
Age : 37
Localisation : France

MessageSujet: Aven Renoir.... la déserteuse   Ven 26 Déc - 12:19

Aven sert ses poings, assise sur le rebord du lit, elle ne peut s’empêcher de ruminer sur sa situation, perdue, les yeux dans le vide elle s’allonge…

« Debout la dedans ! » cria le colonel de la section d’attaque.
Aven se releva dans un fracas et sauta de son lit droite comme un piquet, le torse bombé, le regard fixe.
« On a du pain sur la planche mon p’tit, va falloir que tu reviennes avec de bonnes nouvelles ou sinon c’est la cellule de haute sécurité qui t’attends » cria le colonel, les yeux froids vers Aven.
« Bien mon colonel, se sera fait mon colonel »
Aven serra les dents ne supportant plus les ordres et la méprise, elle acquiesça sans broncher, la rage au ventre.« Il va falloir que tu fasses un travail propre, ta cible cette fois ci est un pirate, un déserteur de notre grande famille !!, un scélérat ! » dit-il en s’approchant d’elle « Tu dois servir ta patrie et traquer les insoumis, ils sont la honte pour notre monde, fait leur voir ta haine à coup de M-5 »
Elle ferma un instant les yeux fasse à lui, sentant sa haine et ses postillons bafouer son visage
« Je te laisse le dossier, mais ne passe pas ton temps à lire sinon !!...
Aven saisis le dossier avec empressement pour découvrir le visage de sa cible mais son envie se mêlait au dégout et au désir de rentrer chez elle, voir si sa famille était toujours en vie.
Les mains tremblantes, les yeux ronds elle resta fixe un moment, sa gorge se serra devant cette photo, elle ne put retenir ses larmes, elle releva la tête un moment et vis le colonel se mettre à rire, un rire qu’elle n’oubliera jamais, un rire diabolique qui résonne encore dans sa tête…elle lâcha le dossier un instant et se releva…sécha ses larmes d’un revers de main et pris une profonde inspiration.
Son ventre se serrait, mais elle n’avait pas la choix.Elle noua ses cheveux, réajusta son treillis et pris quelques cartouches. Elle attrapa une photo de famille qu’elle cachait sous son oreiller et prise d’une colère inexplicable, elle la déchira en deux. Elle prit une des moitiés et la cacha sous le revers de sa tenue.
Elle se retourna un instant et regarda derrière elle, détaillant chaque lit de son unité et soupira, s’en allant à destination. Une fois à l’extérieure, elle prit le temps de s’appuyer à une barrière.
Cette barrière qui entoure son camp militaire vibrait à chaque coup d’attaques des ennemis…mais son regard ne pouvait être indifférent devant cet horizon troué et défiguré par les morts. L’odeur putride qui s’en dégageait lui fit un haut le cœur, mais elle ne pouvait se détourner de sa mission, car c’est la mort et la torture qui l’attendait…

Aven pris un instant une grande inspiration et se dirigea vers le domicile de sa cible, route qu’elle connaissait très bien d’ailleurs. Elle paniquait déjà à chaque pas qui la faisait avancer vers sa cible, un mélange de doute et de haine, tellement prenant qu’elle se mit à vomir dans une des ruelles adjacentes à la rue. Elle se reprit un instant et continua son chemin, les yeux vitreux et remplit de larmes.
Après plusieurs kilomètres, Aven se tenait debout devant ladite porte, hésitante, elle frappa tout de même.

C’est l’armée ! Ouvrez cette porte immédiatement ! » Aven fit retentir ses coups de poings contre la porte puis commença à frapper le bas avec ses pieds. Elle colla son oreille et entendit du bruit, elle saisissa son holster comme par habitude mais se rendit compte de son geste grotesque. La porte s’ouvrit lentement et elle y apercevait un œil qui se mit à devenir rond et là, la porte s’ouvrit en grand d’un seul coup.« Mon dieu mais que fais tu là !!! » La femme sauta au coup d’Aven mais elle l’a repoussa d’un revers de bras la faisant tomber sur le sol.
« Ou est-il ? » demanda Aven d’une voix froide et mécanique.
« Et bien tu le sais très bien ma petite, surement au sous sol, tu le connais » Répondit la femme qui était de nouveau accroché à la taille d’Aven.
« Bien. Je vais aller lui dire bonjour. » Répondit Aven tout en se dirigeant vers le sous sol la main sur son arme, prête à dégainer.
En bas des marches, elle reconnut l’odeur du souffre et de la soudure, odeur qu’elle avait gardée de son enfance. Elle tourna la tête et vit un grand homme sec travailler sur un instrument de guerre et détailla quelques plans qui tapissait le plan de travail.
Elle saisissa son arme et la pointa vers l’homme, le regard vif et décidé.
« On va remettre ton travail à plus tard ! si tu veux bien … » cria Aven pour couvrir le bruit de soudure et de mécanique.
L’homme releva la tête et s’écria « Aven ! Ma fille ! Tu es enfin entrée ! »
« Je ne suis plus ta fille, regarde à quoi tu m’as réduite ! Je tue et je fais la guerre ! » sanglota Aven.
Elle pointa son arme vers cet homme qui l’avait obligée jadis à faire le tapin pour les faire vivre et à entrer dans l’armée pour couvrir ses méfaits de hors la loi.
« Tu ne te serviras plus de moi comme mobile papa…tout çà c’est fini ! » Aven ferma les yeux et retira la sécurité de son flingue
L’homme cria de toutes ses forces demandant à sa femme d’aller chercher de l’aide mais Aven laissa partir le coup. Elle regarda l’homme tomber au sol, tête la première.
Paniquée elle partit en courant en haut et sortie dans la ruelle l’arme à la main, attirant l’attention sur elle, elle se fit remarquer par les passants, chose grave, elle ne pouvait plus faire machine arrière…les passants la fixaient tous et virent les mains de la mère ensanglantées.

C’était trop tard, il fallait à son tour fuir…fuir ses amis…fuir sa vie.


(J'espère que ce récit assez bref, vous a fait un peu voyager et qu'il est en adéquation avec vos attentes de RP, si il ne l'ai pas je m'empresserait de le modifier Smile) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aven Renoir.... la déserteuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES TOILES DE PIERRE AUGUSTE RENOIR
» L'exposition Renoir
» Monet et Giverny
» Aven Valek
» Première année ; L'éclosion de la petite fleur {Rachel}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odysseus, Secteur 4 :: Partie publique :: Background-
Sauter vers: